Animeland N°187 – Décembre 2012 / Janvier 2013

Après deux mois de calme, tempête d’articles signés de ma plume dans le numéro d’Animeland actuellement en kiosques ! Au menu : des news, des interviews, un article de fond et une chronique shopping, soit plus de douze pages de contenu, rien que ça !

Si j’ai réalisé peu d’interviews cette année (six, dont deux par mails), j’ai en revanche été particulièrement gâté d’un point de vue qualitatif avec des auteurs à la fois bavards et intéressants. Pour Japan Expo, il s’agissait donc de la très charmante Natsumi Aida (« La Switch girl classe ! ») et du calme et posé Tetsuya Saruwatari (« Dur à cuire, mais facile à cuisiner »). Je vous recommande donc chaudement la lecture de ces deux textes, d’autant qu’ils sont complétés par des encadrés à forte valeur ajoutée. Je remercie d’ailleurs une nouvelle fois Akata pour leurs précieuses informations inédites concernant Switch Girl!!.

Côté « nouveauté », vous serez probablement surpris de découvrir le bilan de l’année dans ce numéro et non dans celui de février. Il nous a semblé plus cohérent de le placer en fin d’année, plutôt que lorsque la suivante est déjà entamée. Ce qui signifie donc deux bilans en 2012, bande de petits veinards ! Sauf retournement de situation de la mort-qui-tue, il s’agit toutefois du dernier que je réaliserai. L’exercice est épuisant (il nécessite une veille perpétuelle à l’année et plus d’un mois de travail préparatoire de compilation et de tri), ne semble pas intéresser grand monde (la preuve : en 3 semaines, personne n’en a parlé sur le net !), et j’ai parfois l’impression de tourner un peu en rond. J’ai envie de revenir à des articles consacrés à des séries ou des auteurs particuliers, axes que j’ai négligés ces dernières années au profit d’articles plus ambitieux, trop peut-être. En tout cas, cette année 2012 m’a réjoui, et je vous laisse découvrir pourquoi.

Enfin, et ça n’étonnera aucun des habitués du blog, je me suis fait plaisir en chroniquant le art-book de Daisuké Igarashi, Gashû Kaijû to tamashi, dans la rubrique Shopping.

Animeland # 187


En kiosque depuis le 5 décembre 2012
6,50 euros

Lire, écouter, voir… (7)

A l’occasion de la sortie du film Rebelle de Disney / Pixar au Japon (sous le titre Merida to osoroshi no mori), le magazine shôjo d’Akita Shôten Princess Gold a organisé une rencontre entre Yumiko Igarashi, l’auteur de Candy Candy (vue à Japan Expo l’an dernier), Katherine Sarafian, la productrice du film, et Mark Andrews, le réalisateur. Photo souvenir sur Comic Natalie.

On reste au Japon avec la couverture du numéro de juillet du Monthly Shônen Gangan qui met à l’honneur Soul Eater pour la parution du 100e chapitre. Déjà.

© Atsushi Ohkubo / Square-Enix 2012

C’est à partir de demain que débuteront les représentations de Moon saga, la pièce de théâtre / comédie musicale écrite par Clamp avec Gackt dans le rôle titre. Anime News Network propose une ultime vidéo promo.

Enfin, pour les fans de Rei Toma, le site du mensuel Cheese! propose un fond d’écran exclusif de L’Arcane de l’Aube.

Et en France, alors ?

Animeland a proposé un compte-rendu original de la projection en avant-première des films de Toriko et de One Piece dans le cadre du projet Shônen Heroes, tandis que sur Manga-news, nous pouvions découvrir des photos exclusives de l’exposition dédiée. A lire également, sur le site du Parisien, un article sympathique consacré à Natsumi Aida.

Mon camarade du Comptoir de la BD, Sébastien Naeco, s’interroge, lui, sur l’aspect démesuré de Japan Expo. Pour ceux qui s’y sont rendus, qu’en pensez-vous ?

Alexis Orsini, fidèle au poste, a proposé très rapidement une retranscription intégrale de la conférence de Naoki Urasawa sur son site.

Plus original, Herbv a chroniqué sur Bulledair Leokun, produit en version exclusive limitée par la mangaka Moto Hagio elle-même lors de sa venue à Japan Expo. On n’est jamais mieux servi que par soi-même !

Notez également la présence d’une exposition dans l’Ouest de la France (à Orbec) consacrée aux Vikings dans la bande dessinée, les comics et les mangas.

Du rab de Japan Expo… au Japon !

Pendant que les premiers compte-rendus fleurissent sur la toile, pendant que certains se remettent de leurs émotions et que d’autres cravachent dur, trois invités (particulièrement sympathiques, francs et disponibles) de l’incontournable convention font encore parler d’eux.


(image cliquable)
Yokokuhan © Tetsuya Tsutsui 2012
Ki-oon / Shûeisha Inc.

  • Enfin, Tetsuya Saruwatari (Free Fight), semble avoir pris goût aux discussions publiques. Après une conférence, un débat et une masterclass à Japan Expo, le mangaka participera à un talk show le 16 juillet à 13h en compagnie de deux autres dessinateurs, Shinji Hiramatsu (son ancien maître) et Yôichi Takahashi, l’auteur de Captain Tsubasa. Ce fut d’ailleurs l’une des révélations du festival : messieurs Saruwatari et Takahashi ont en effet fait leurs débuts ensemble.

En outre, le site d’information Américain Anime News Network a peut-être grillé tous les médias français (un comble !) en annonçant 208 000 entrées sur les 4 jours du festival.

Topo Top Chrono : Novembre 2011

Voici la liste des lectures qui m’ont le plus marqué en novembre dernier :

Petite épopée nippone (Philippe Buchet / Kana) : 9/10

Je vous invite d’ailleurs à faire un tour sur le blog du Comptoir de la BD pour lire ma chronique à son sujet.

Histoires courtes de Naoki Urasawa (Naoki Urasawa / Kana) : 8/10

Ascension 7 (Shin’ichi Sakamoto / Delcourt) : 8/10

La série Vamos lá ! (Yoshimi Osada / Doki-Doki) :

Tome 1 : 7,5/10

Tome 2 : 7,5/10

Tome 3 (fin) : 7,5/10

Run Day Burst 4 (Yûkô Osada / Ki-Oon) : 6,5/10

Full Ahead ! Coco 28 (Hideyuki Yonehara / Doki-Doki) : 6/10

Blessures Nocturnes 9 (Seiki Tsuchida et Osamu Mizutani, d’après des histoires vraies / Sakka) : 6/10

Switch Girl !! 14 (Natsumi Aida / Delcourt) : 4/10