Topo Top Chrono : Février 2012

Ayant pas mal de travail en ce moment, je n’ai pas pu compléter comme je l’espérais la semaine spéciale Shûkan Shônen Sunday. Les deux billets qu’il me reste à écrire seront donc publiés ultérieurement. Pour aujourd’hui, je vais faire bref avec la liste des lectures qui m’ont le plus marqué en février dernier. Je vous invite également à lire ma chronique du tome 1 de Tigre, dans le billet des « Chroni’cœurs » du blog du Comptoir de la BD.

8,5/10
Les enfants de la mer 1 (Daisuké Igarashi / Sarbacane)

7,5/10
Happy 10 (Naoki Urasawa / Panini)
Thermae Romae 1
(Mari Yamazaki / Casterman)

6,5/10
The Arms Peddler 1
(Night Owl & Kyôichi Nanatsuki / Ki-oon)

6/10
Blue 1 (Kozue Chiba / Kazé Manga)
PeaceMaker 3 (Ryouji Minagawa / Glénat)
Crash! 2
(Yuka Fujiwara/ Tonkam)

5,5/10
Happy marriage ?! 1
(Maki Enjôji / Kazé Manga)
Crash! 3
(Yuka Fujiwara/ Tonkam)

4/10
Crash! 1 (Yuka Fujiwara/ Tonkam)

A demain pour un nouveau billet plus étoffé !

Topo Top Chrono : Janvier 2012

Voici la liste des lectures qui m’ont le plus marqué en janvier dernier. Petite variante ce mois-ci, je me suis fendu d’un bref texte sur certains titres pour justifier des notes qui peuvent paraître sévères au premier abord.

8,5/10
Happy 7 (Naoki Urasawa / Panini)
Happy 9 (Naoki Urasawa / Panini)
Tigre 1 (Ahn Soo-Gil / Clair de Lune)

8/10
Ikigami 9
(Motorô Mase / Kazé Manga)

7,5/10
Happy 8
(Naoki Urasawa / Panini)

7/10
Hakaiju 2
(Shingo Honda / Tonkam)
PeaceMaker 1 (Ryouji Minagawa / Glénat)
PeaceMaker 2
(Ryouji Minagawa / Glénat)
Run Day Burst 5
(Yûkô Osada / Ki-oon)

6/10
Arata 9 (Yû Watase / Kurokawa)
Bride Stories 2
(Kaoru Mori / Ki-oon)
Full Ahead ! Coco 29 –
Dernier (Hideyuki Yonehara / Doki-Doki)

5,5/10
Shibuya Love Hotel 4
(Mari Okazaki / Delcourt) :
Presque deux ans d’attente pour un volume en demi-teinte. La narration est toujours aussi bien maîtrisée, le trait de Mari Okazaki reste irréprochable, mais les histoires manquent un peu de panache, et, surtout, d’originalité. Changement notable par rapport aux volumes précédents, plusieurs personnages féminins servent de fil conducteur tout au long du tome. Un bon point, si on s’attache au moins à l’une d’entre elles.

4/10
Laissée pour comte 1
(Mimori Seike et Isuzu Shibata / Soleil) :
De très jolis dessins, mais un pitch de départ archi-vu et revu, un récit sans rythme et une multitude de personnages qui rendent l’ensemble difficile à suivre alors que l’histoire est assez simple. Enfin, il manque un petit quelque chose pour que la sauce prenne vraiment. Dommage.

Japan LifeStyle 20 – Janvier/Février 2012

Japan LifeStyle #20

En kiosque depuis le 10 janvier 2012

3,95 euros

(Voir le sommaire complet)

Dans ce nouveau numéro, j’ai signé un article consacré à la nouvelle série de Pika, Un amour de bentô, à paraître dès février.

* * *

L’info en + : En novembre dernier, j’ai écrit une chronique sur le manga From 5 to 9 de Miki Aihara (désormais annoncé chez Panini) dans Animeland. L’histoire tourne autour d’une jeune femme toujours célibataire à l’approche de son 27e anniversaire et qui subi une certaine pression de la part de son entourage à ce sujet. A l’époque, je n’ai pas voulu insister sur ce point dans mon texte car je suis persuadé qu’on ne doit pas se servir du manga pour tirer des conclusions générales sur la société japonaise, même si certains mangas peuvent servir à illustrer certaines tendances. Quel rapport avec Un amour de bentô, me direz-vous ? Eh bien en faisant des recherches sur Shiori, la conseillère culinaire de la série, j’ai constaté que sa fiche wikipedia indiquait qu’elle avait annoncé sur son blog, le jour de son 27e anniversaire justement, s’être récemment mariée. De toute évidence, la chose a suffisamment d’importance pour la jeune femme pour qu’elle juge utile de l’annoncer publiquement sur son blog. Mais c’est aussi suffisamment important pour la personne qui a pris la peine de le noter sur sa fiche wikipedia. Il y a donc ici quelque chose à creuser… Quelques pistes ont déjà été explorées sur le net, sur ce blog qui développe des exemples de pression sociale ou encore sur Adala-News qui a écrit un papier sur la difficulté de se marier au Japon après 35 ans.