42e Prix de l’Association des Mangakas Japonais

Comme tous les ans, le mois de mai est synonyme de remises de Prix pour le marché du manga au Japon. Après le 17e Prix Culturel Osamu Tezuka, après le 37e Prix Kôdansha, c’est au tour de l’Association des Mangakas Japonais (présidée par Tetsuya Chiba, l’un des deux papas du célèbre Ashita no Joe) de décerner son 42e Prix.

Cette année, au rayon des vainqueurs, on retrouve Shizukanaru Don de Tatsuo Nitta, série mafieuse condamnée d’office à s’arrêter suite à l’arrêt de publication de son magazine de prépublication (le Manga Sunday) au terme de 108 tomes (le dernier est prévu cet été). Cette sorte de version des Soprano sauce manga débutée en 1988 et vendue à plus de 44 millions d’exemplaires fait partie des plus longues séries japonaises disponibles à ce jour (voir l’article dédié dans Le Meilleur du Manga 2013, toujours disponible et toujours d’actualité). Osamu Yamamoto, auteur du poignant Orchestre des Doigts paru chez Milan il y a quelques années, remporte un Prix spécial pour Kyô mo ii tenki, leçon de vie sur l’après Fukushima. Tandis que Hiroshi Hirata, l’un des auteurs emblématiques du catalogue Akata / Delcourt, est récompensé par le Prix du Ministère de l’éducation et des Sciences pour l’ensemble de sa carrière.

Shizukanaru Don couverture du tome 100
© Tetsuo Nitta / Jitsugyo no Nihonsha 2011

Palmarès complet

Grand Prix

Shizukanaru Don de Tetsuo Nitta

Prix d’Excellence

Mamagoto de Hiroko Matsuda

Pekorosu no haha ni ai ni iku de Yûichi Okano (un récit autobiographique où l’auteur parle de sa mère atteinte de la maladie d’Alzheimer)

Prix Spéciaux

Kyô mo ii tenki de Osamu Yamamoto

Pendulum (Furiko) de Tekken (un projet hybride plus proche de l’animation que du manga, vu près de 3 millions de fois sur Youtube)

Prix du Ministère de l’éducation et des Sciences

Hiroshi Hirata

Source : ANN

Le « Morning » débarque en force

Dans une semaine, c’est le 33e Salon du Livre de Paris. Parmi les auteurs invités, on retrouve Takehiko Inoue, le papa de Vagabond, publié ponctuellement dans l’hebdomadaire Morning, Fuyumi Sôryô et Motoaki Hara, créateurs de Cesare, édité encore plus épisodiquement dans Morning, et Hikaru Nakamura, a qui l’on doit les désopilantes Vacances de Jésus & Bouddha qui ont vu le jour dans… Morning Two (oui, y avait un piège !).

Comme à leur habitude, les éditions Ki-oon proposeront sur leur stand une exposition consacrée à une série de leur catalogue. Cette fois-ci, c’est évidemment Cesare qui sera à l’honneur, le manga marquant en outre leur première vraie collaboration avec l’éditeur nippon Kôdansha. Mais ils ne s’arrêtent pas en si bon chemin puisqu’ils ont annoncé aujourd’hui l’acquisition d’un second titre du catalogue Kôdansha, et de Morning en particuliers, La Main droite de Lucifer. Alors ? Jamais deux sans trois ? En attendant, La Main droite de Lucifer est le 4e manga de Naoki Serizawa a paraître dans nos contrées et le mangaka réussi l’exploit d’être à chaque fois publié chez un autre éditeur : après Shiro détective catastrophe chez Taifu Comics, Saru Lock chez Pika Edition et Resident Evil chez Kurokawa, c’est donc Ki-oon qui a jeté son dévolu sur ce dessinateur dont le travail se bonifie avec le temps.

Enfin, nous avons appris discrètement cette semaine, au détour d’un podcast en ligne, que Pika Edition prévoyait de sortir Space Brothers de Chûya Koyama (toujours de Morning) en fin d’année. La série a été adaptée en animé l’an dernier et est diffusée gratuitement et légalement toutes les semaines en VOSTF sur le site Genzai. 48 épisodes sont d’ores et déjà disponibles.

Et si vous voulez en savoir plus sur l’incontournable magazine Morning, je vous renvoie bien évidemment à l’article que je lui ai consacré dans Le Meilleur du Manga 2013.

10 Exemplaires du Meilleur du Manga à gagner !

Oups ! Je crois que j’avais oublié de m’occuper de ce blog, moi ! Il est temps de reprendre les choses en main !

L’excellent site Bodoï propose jusqu’à dimanche soir (3 mars) un petit concours facile en partenariat avec les éditions Kazé afin de permettre à dix chanceuses ou chanceux (?) de remporter un exemplaire du Meilleur du Manga 2013. (Un livre avec du texte à lire dedans, attention !) N’hésitez pas à participer, ça coûte rien ! C’est par ici !

J’en profite d’ailleurs pour rappeler au passage que Bodoï comme mon blog font parti du projet Plumes, une aggrégateur Facebook de contributeurs passionnés par le Japon et sa culture populaire.

Le MDM 2013 : ERRATUM

Une horrible erreur de copier-coller s’est glissée dans la première édition du Meilleur du Manga 2013. Page 166, la fiche identitaire de Laurent Lefebvre est erronée. Voici sa vraie présentation :

Journaliste spécialisé manga chez Coyote Mag depuis 2004, non-otaku assumé. Je suis venu au manga par le journalisme et non l’inverse.

Et son site internet de référence est le suivant : http://www.coyotemag.fr

Merci à Gemini d’avoir signalé cette erreur qui n’aurait jamais dû passer !

Mon Top 5 2011-2012

Comme vous aurez pu le constater par vous-même, je n’ai pas participé au jury de mon propre livre. Voici donc pour vous chers lecteurs, en exclusivité mondiale et internationale, mon Top 5 de l’année scolaire 2011-2012 ! (Comment ça, tout le monde s’en fiche ?) Comme pour les membres du jury, il m’est strictement impossible de faire un choix parmi toutes mes excellentes lectures de l’année passée. Pour affiner ma sélection, je m’en tiens donc aux 5 titres que j’ai découvert grâce au travail de défricheur réalisé par les éditeurs concernés et qui m’ont littéralement emballé ! Arrivent ainsi ex-æquo :

Les Enfants de la mer

Evil Heart

Hakaiju

Vamos là!

Wolfsmund

J’ai profité de la sortie des derniers tomes d’Evil Heart pour me jeter sur cette série qui a toujours fait – à raison – l’unanimité. Le survival fantastique Hakaiju, la comédie Vamos là! et le drame psychologique Wolfsmund, sont trois titres indispensables dans leurs catégories et qui ne bénéficient pas de la visibilité qu’ils méritent. Enfin, ai-je encore besoin de prouver aux lecteurs de ce blog mon affection pour les Enfants de la mer ?

Et vous ? Que pensez-vous de ces 5 titres ? Et quel est votre Top 5 de l’an dernier ?