Lire, écouter, voir… (2) [Mis à jour]

Voici quelques textes lus sur le net hier et dont je vous recommande la lecture :

Le Chant d’Apollon, un concentré de Tezuka pur jus ?

Une critique d’Andô natsu, un drama un peu ancien (2008) inédit en France et adapté d’un manga à succès de Shôgakukan se déroulant dans une pâtisserie japonaise.

– Un billet intéressant de mon camarade du Comptoir de la BD sur les initiatives récentes de manga numérique avec une info croustillante ! Je ne vous dis que ça !

EDIT : Masayuki Kusumi, scénariste du Gourmet solitaire, a posté aujourd’hui sur son compte Twitter la couverture du second tome de Hana no zubora meshi à paraître le 8 mars prochain. (Cliquez sur la miniature)

Hana no zubora meshi © Masayuki Kusumi & Etsuko Mizusawa
Akita Shoten 2012

* * *

L’info en + : La réédition du Trou Bleu de Yukinobu Hoshino est enfin sortie au Japon. Voici les deux couvertures originales réalisées pour l’occasion (cliquez dessus pour les voir en grand). Peut-être un jour en France ?

 

Masayuki Kusumi fait son show !

Masayuki Kusumi, scénariste du Gourmet Solitaire et du Promeneur, tous deux dessinés par Jirô Taniguchi et publiés par Casterman en France, multiplie actuellement les apparitions publiques lors de conférences et séances de dédicaces.

Ainsi, il était présent le 13 novembre dernier dans la ville de Tottori pour une conférence en marge d’une exposition consacrée à Jirô Taniguchi, justement, natif de la région. L’évènement d’une heure trente, consacré au Gourmet Solitaire, a été filmé et est disponible gratuitement sur le site internet Ustream (en japonais sans sous-titres mais avec des pubs françaises… la magie du net !).

Le 22 janvier, il était au Kichijôji Culture Center pour parler d’un essai paru fin décembre (Hiru no sento saké) qui traite du plaisir procuré par un verre d’alccol (saké, bière…) après un bon bain chaud. L’auteur, consciencieux, a ainsi expérimenté dix bains publics pour étayer son propos. (Évidemment, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération… vous connaissez le refrain !)

Hiru no sento saké © Masayuki Kusumi et Haruki Izumi (illustrations) / Kanzen

Enfin, il participera ce mois-ci à deux talk-show autour de Hana no zubora meshi, son dernier manga culinaire en date (tome 2 prévu en mars), dans deux cadres assez différents. Le premier aura lieu le 3 février au Yoru no hirune (un café qui fait également librairie d’occasion et qui est ouvert de 18h30 à 02h du matin tous les jours sauf le mardi) et s’intitulera Kodoku no zobura meshi, shokuchûshokubutsu ni kakomarete. Le concept étant de parler de nourriture avec Kusumi et de botanique avec madame Misaki Kiya, entourés de plantes carnivores. Tandis que le second est programmé pour le 11 février sous le nom de Hana no zubora meshi – Bishoku night au Tôkyô Culture Culture. Précisons que dans les deux cas les entrées sont payantes. Pour les horaires et les coordonnées, les informations figurent sur Comic Natalie dans les liens insérés dans le texte.


Elegance Eve n°02/2012 (Akita Shoten) avec Hana no zubora meshi en couverture

Ne manquez évidemment pas Masayuki Kusumi à la fin des épisodes du drama du Gourmet Solitaire, chaque mercredi soir sur Tôkyô TV à 00h43 tapante ! (16h43, heure française) Aujourd’hui est diffusé l’épisode 5 sur 12.

Revue de presse (2) : Otona Fami (Jp) n°3/2012

Vendredi 20 janvier est sorti au Japon le troisième numéro de l’année du mensuel Otona Fami (Enterbrain) avec un dossier de sept pages consacré au manga culinaire et intitulé Shomi ha gourmet manga 35 sen.

© Enterbrain 2012

Il s’agit d’une sélection de 35 titres publiés actuellement de manière régulière et de quelques mangas terminés (comme Petite Forêt, disponible en français chez Casterman). Les œuvres de Masayuki Kusumi (Le Gourmet Solitaire, Hana no zubora meshi…) et de Shigeru Tsuchiyama (Gokushoku King, Baku meshi! …) sont particulièrement bien mises en valeur en début et en fin de dossier. Chacun des 35 titres est accompagné d’une fiche technique, d’un résumé, d’une couverture, d’une planche intérieure et parfois d’une liste des meilleurs chapitres. On constate que les shôjo sont assez peu représentés dans l’ensemble (surtout comparé aux seinen) et il est très étonnant de voir que Oi shimbo, fort de ses 107 tomes (108 fin février), est absent de la sélection.

Et malgré mes nombreuses recherches sur le manga culinaire depuis des années, le magazine arrive encore à me faire découvrir des titres que je ne connaissais pas ! -_-

Source : Comic Natalie. Merci également à Loïc pour les compléments d’information.

* * *

L’info en + : Ce n°41 s’attarde également sur les adaptations de mangas au cinéma (Afro Tanaka, Arakawa Under the bridge (de l’auteur des Vacances de Jésus et Bouddha) et Thermae Romae).