« Bye bye, my brother » au Salon d’Automne

Laisser un commentaire

Du 16 au 20 octobre aura lieu à Paris l’annuel Salon d’Automne qui réuni près de 800 artistes de tous horizons (peintres, sculpteurs, danseurs…), dont la moitié seraient d’origine internationale. Cet évènement, gratuit, se déroulera aux Champs-Élysées et proposera un programme vaste, ambitieux et alléchant comme on peut le voir sur le programme en PDF. En 110 ans d’existence, le Salon ouvrira ses portes pour la première fois au manga. En effet, parmi les œuvres présentées sur place, vous pourrez admirer des planches originales de Bye bye, my brother dessinées par Yoshihiro Yanagawa. Il y en aura six en tout (format A4) et celles-ci pourront être achetées entre 250 et 300 euros environ.

Seront également exposées des planches d’une autre mangaka, Harumo Sanazaki, déjà venue présenter son travail dans l’Hexagone à différentes reprises, dont Japan Expo Sud 2012 et Cartoonist cette année. Enfin, le communiqué du Salon nous apprend que Sahé Cibot, consultante pour Casterman (où elle a très largement contribué à la parution de Bye bye, my brother) et traductrice (Nana, Le Gourmet Solitaire…), interviendra pour présenter différents genres de mangas parus en France et certaines évolutions du médium.

Si mon emploi du temps me le permet, j’essayerai de me rendre sur place et de partager avec vous quelques clichés.

Publicités

Hécatombe éditoriale au Japon

2 commentaires

Peut-être n’est-ce qu’une question de hasard, de timing « malheureux » ou simplement l’air du temps, mais depuis quelques semaines, voire quelques mois, de nombreuses séries dites « anciennes » (ou « historiques » pour l’histoire du manga moderne) se terminent au Japon. Il va donc y avoir très bientôt un renouvellement important chez les éditeurs japonais qui ne manquera pas d’être suivi avec intérêt par les éditeurs français, dont la survie de certains pourrait dépendre de cette évolution.

Tirent donc leur révérence en 2013 :

Vampire Knight de Matsuri Hino, 19 tomes en 8 ans.

Princesse Résurrection de Yasunori Mitsunaga, 20 tomes en 8 ans.

Fleurs bleues et Hôrô Musuko (inédit) de Takako Shimura, avec respectivement 8 et 15 tomes, pour 10 et 9 ans de publication.

Soul Eater d’Atsushi Ohkubo, 25 tomes en 9 ans.

Couverture du Monthly Shônen Gangan n°7/2013
avec Soul Eater

Vassalord de Nanae Chrono, 7 tomes en 9 ans.

Fushigi Yûgi – La légende de Gembu de Yû Watase, 12 tomes en 10 ans.

WORST de Hiroshi Takahashi, 33 tomes en 12 ans.

GANTZ d’Oku Hiroya, 37 (ou 38) tomes en 13 ans.

Neon Genesis Evangelion de Yoshiyuki Sadamoto et GAINAX, 14 tomes en 18 ans.

Couverture du Monthly Comic Avarus n°3/2013
avec Vassalord

Je me demande lesquels d’entre eux représentent quelque chose de fort pour le lectorat aujourd’hui et si l’arrêt de l’un ou l’autre provoque en vous un quelconque sentiment (tristesse, soulagement, joie…) ?

Bye bye, my brother nominé au Prix DLire 2013

Laisser un commentaire

La nouvelle est tombée il y a une semaine : Bye bye, my brother de Yoshihiro Yanagawa est nominé dans la catégorie Manga du Prix DLire – Canal BD 2013. Résultats prévus au mois de janvier 2014.

Voici la liste complète des sélections :

Sélection Manga

- Q and A – tome 1, de Mitsuru Adachi, Tonkam
- Silver Spoon – tome 1, de Hiromu Arakawa, Kurokawa
- Steel Ball Run – tome 1, de Hirohiko Araki, Tonkam
- Bye bye, my brother, de Yoshihiro Yanagawa, Sakka

Sélection BD Jeunesse

- Ariol – Où est Pétula ?, de Emmanuel Guibert et Marc Boutavant, BD Kids
- Les Carnets de Cerise, tome 1 : Le Zoo pétrifié, de Joris Chamblain et Aurélie Neyret, Soleil
- Le Train des orphelins, tome 1 : Jim, de Philippe Charlot et Xavier Fourquemin, Bamboo
- Kalimbo, tome 1 : Mata-Mata, de Crisse et Besson, Soleil

Les jeunes lecteurs auront jusqu’au 3 décembre 2013 pour voter pour leurs chouchous dans chacune des catégories en suivant les modalités de participation publiées dans le numéro de juillet de DLire, dans le magazine Canal BD daté août/septembre et sur les sites www.prixbdmanga.fr, www.blog.dlire.com et www.canalbd.net.

J’en profite pour remercier les 170 membres de Manga Sanctuary et les 79 membres de Manga News qui ont acheté ce one-shot et j’invite tous ceux qui n’ont pas encore lu ce titre à lire la revue de presse qui réuni plus d’une centaine d’avis. Je ne crois pas qu’à l’heure actuelle beaucoup de mangas puissent se targuer d’avoir autant de retours (et de retours ultra-positifs) sur la toile et dans la presse. Sachez que monsieur Yanagawa est vraiment très touché par l’accueil réservé à son travail en France. Continuez à soutenir son livre !

Shaman King Flowers 3 au Japon

Laisser un commentaire

Hier est sorti au Japon le 3e tome de Shaman King Flowers, la suite du manga phare de Hiroyuki Takei publié chez Kana il y a quelques années.

Shaman King Flowers © Hiroyuki Takei / Shûeisha Inc. 2013

Cette parution se cale sur la sortie du nouveau numéro du Jump Kai, qui prépublie la série (aux côtés de Prophecy de Tetsuya Tsutsui ou H-E – The Hunt of Energy de Boichi) que l’on retrouve en couverture.

Jump Kai 06/2013 © Hiroyuki Takei / Shûeisha Inc. 2013

Ce numéro propose par ailleurs en cadeau une couverture alternative de ce troisième volume que, personnellement, j’aime beaucoup. (D’ailleurs, si la série venait à sortir en France – ce dont je ne doute pas vraiment… – je n’aurais rien contre le fait que ce soit la maquette régulière des jaquettes…)

Shaman King Flowers © Hiroyuki Takei / Shûeisha Inc. 2013

Petite publicité au passage :

Et pour marquer le coup, Nico Nico propose ce week-end un marathon Shaman King en diffusant les 64 épisodes de la série télé produite en 2001-2002 en trois jours.
11/05 : épisodes 1 à 21 dès 16h (locale)
12/05 : épisodes 22 à 43 dès 16h (locale)
13/05 : épisodes 44 à 64 dès 18h (locale)

Enfin, Comic Natalie, qui a proposé toutes ces jolies images et la news originelle, indique également que Jun’ya Inoue (Otogi Matsuri, Btooom!) débutera le mois prochain une nouvelle série dans le Jump Kai intitulée La Vie en doll.

42e Prix de l’Association des Mangakas Japonais

Laisser un commentaire

Comme tous les ans, le mois de mai est synonyme de remises de Prix pour le marché du manga au Japon. Après le 17e Prix Culturel Osamu Tezuka, après le 37e Prix Kôdansha, c’est au tour de l’Association des Mangakas Japonais (présidée par Tetsuya Chiba, l’un des deux papas du célèbre Ashita no Joe) de décerner son 42e Prix.

Cette année, au rayon des vainqueurs, on retrouve Shizukanaru Don de Tatsuo Nitta, série mafieuse condamnée d’office à s’arrêter suite à l’arrêt de publication de son magazine de prépublication (le Manga Sunday) au terme de 108 tomes (le dernier est prévu cet été). Cette sorte de version des Soprano sauce manga débutée en 1988 et vendue à plus de 44 millions d’exemplaires fait partie des plus longues séries japonaises disponibles à ce jour (voir l’article dédié dans Le Meilleur du Manga 2013, toujours disponible et toujours d’actualité). Osamu Yamamoto, auteur du poignant Orchestre des Doigts paru chez Milan il y a quelques années, remporte un Prix spécial pour Kyô mo ii tenki, leçon de vie sur l’après Fukushima. Tandis que Hiroshi Hirata, l’un des auteurs emblématiques du catalogue Akata / Delcourt, est récompensé par le Prix du Ministère de l’éducation et des Sciences pour l’ensemble de sa carrière.

Shizukanaru Don couverture du tome 100
© Tetsuo Nitta / Jitsugyo no Nihonsha 2011

Palmarès complet

Grand Prix

Shizukanaru Don de Tetsuo Nitta

Prix d’Excellence

Mamagoto de Hiroko Matsuda

Pekorosu no haha ni ai ni iku de Yûichi Okano (un récit autobiographique où l’auteur parle de sa mère atteinte de la maladie d’Alzheimer)

Prix Spéciaux

Kyô mo ii tenki de Osamu Yamamoto

Pendulum (Furiko) de Tekken (un projet hybride plus proche de l’animation que du manga, vu près de 3 millions de fois sur Youtube)

Prix du Ministère de l’éducation et des Sciences

Hiroshi Hirata

Source : ANN

Older Entries