Et pis Fanny

Présentoir galette 2012

A l’occasion de l’Épiphanie, ma librairie a réalisé un joli présentoir bien appétissant sur ce thème. Et comme j’avais besoin d’acheter quelque chose, j’ai jeté mon dévolu sur Roule Galette… de Natha Caputo et Pierre Belvès. Il s’agit d’un classique de la littérature jeunesse depuis le début des années 1950 et dont Wikipedia m’apprend qu’il s’agit même d’une des meilleures ventes de la collection Père Castor de Flammarion (riche de 2 000 références). Régulièrement réédité, le livre est disponible en version souple, en version avec fève, en version avec CD, en version album, en version cartonnée… ça c’est de la gestion de droits et de l’exploitation de licence bien menée ou je ne m’y connais pas !

Le pitch est très basique : tandis qu’un couple de petits vieux un peu bizarre (- « je mangerais bien une galette. », – « Oui, mais j’ai pas de farine. », – « Eh bien balaye le grenier. »… ) s’apprête à boulotter une galette, celle-ci se fait la belle en s’enfuyant à travers les bois où elle croisera nombre d’animaux gloutons… Lequel d’entre eux aura la fève ?

Voilà un livret bien inoffensif pour les 3-6 ans, joliment dessiné et dont la seule morale à tirer c’est que c’est quand même très bête, une galette ! Next !

Mon premier achat de l’année aura donc été un livre pour enfants… Voilà, voilà… ça c’est fait… (Deuxième résolution 2013 : Envisager sérieusement d’acheter des livres sans images.)

Colloque : « Le manger et le dire »

Le 20 septembre prochain (jeudi), je serais à Bruxelles pour donner une conférence sur la gastronomie dans les mangas et la BD dans le cadre d’un colloque organisé par l’Université Libre de Bruxelles (Centre de Linguistique LaDisco – Département des sciences de l’information et de la communication Resic), en collaboration avec l’Université Paris-Est Créteil Val de Marne, l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle et l’Université Paul Verlaine-Metz.

* * * *

« Japon – France : L’évolution de la bande dessinée culinaire de 1970 à nos jours »

Né au début des années 1970, le manga culinaire est devenu un genre narratif à part entière avec ses codes, ses normes et ses particularités, évoluant progressivement en différentes sous-catégories. En parallèle, le marché de la bande dessinée francophone a décidé de s’ouvrir goulûment aux plaisirs du palais. Pour bien comprendre ces deux phénomènes, nous reviendrons sur les faits marquants de leur histoire tout en observant les auteurs et les séries les plus emblématiques des deux côtés du globe.

* * * *

Heure : 16h20

Durée : 20 minutes environ

Lieu : Université Libre de Bruxelles, au bâtiment S (avenue Jeanne 44, 1050 Bruxelles).

Accès : Pour arriver à la salle Dupréel de l’ULB (avenue Jeanne 44, 1050 Bruxelles), il convient de descendre à l’arrêt Jeanne ou à l’arrêt ULB (tram 25, 94 ; bus 71).

Programme complet et informations annexes sur le site officiel.

Le HS n°1 de Manga 10 000 images – « Gourmet manga : le 9e art de la table » est actuellement programmé pour l’été 2013.

BDSphère N°11 – 5 avril 2012

Et hop ! Jamais deux sans trois ! Retournement de situation ! Évidemment, si je vous ai parlé tout à l’heure en détail de BDSphère, c’est pour signaler dans la foulée que j’ai écris pour eux fin mars. (Vous ne l’aviez pas vue venir, celle-là, hein ?!)

En effet, le 4 avril dernier sont sortis en France pas moins de trois BD culinaires (Heartbroken Chocolatier 4, Un amour de bentô 2 et Un Prince à croquer 1), tandis que le 28 mars, Delcourt publiait le dernier tome de J’aime les sushis et le premier de Mitsuko Attitude. L’occasion était trop belle de faire un article croisé (intitulé « A cœur croquant, rien d’impossible ! »), avec comme fil conducteur le chocolat, Pâques oblige. Je ne me suis donc pas privé, et je tiens absolument à remercier une nouvelle fois présentement Philippe Guillaume pour m’avoir fait confiance.

BDSphère N°11 – 5 avril 2012 – 1,20 € – Toujours en ligne

News Animeland : Bonus Track (3)

Ce mois-ci, on essaye de repasser à des mises à jour régulières ! Pour commencer, quelques compléments d’informations aux news de l’Animeland n°180.

Bonus 1 :

Après Jirô Taniguchi, c’est au tour de Moyoco Anno (Happy Mania) de donner son nom à un astéroïde.

Bonus 2 :

Comme il est indiqué page 29, les personnages d’Osamu Tezuka ont été utilisés au Brésil par le dessinateur Mauricio De Sousa dans une aventure inédite de Turma da Mônica Jovem : « Tesuro Verde ». En visuel, la couverture du n°43 de la série (première partie de l’histoire). Découvrez maintenant celle du n°44.


Turma da Mônica Jovem n°44
© Mauricio De Sousa 2012, d’après Osamu Tezuka

Et pour faire bonne mesure, le numéro 45 se passe… dans le domaine de la restauration (façon Cauchemar en cuisine, si j’en crois la couverture) !


Turma da Mônica Jovem n°45
© Mauricio De Sousa 2012

La cuisine sauce manga : les résultats

Un concours de dessins intitulé La cuisine sauce manga, en partenariat, entre autres, avec Animeland, avait été organisé entre novembre et janvier. Je n’avais pas forcément prévu d’en reparler (en tout cas, pas sans avoir vu les œuvres lauréates), mais comme des gens sont régulièrement arrivés sur mon blog ce mois-ci en quête des résultats, je me dis que ça doit intéresser du monde. Au moins, les participant(e)s.

Le 16 février dernier, les organisateurs ont enfin publié la liste des gagnants sur leur page Facebook. (Afin de respecter la vie privée et le droit à l’oubli des personnes concernées, j’ai délibérément choisi de ne pas communiquer leur nom complet ci-dessous.)

Catégorie – 15ans :
1ère Place : Agathe B.
2e Place : Mélanie G.
3e Place : Maéva B.

Catégorie + 15 ans :
1ère Place : Philippe L.
2e Place : Jehan S.
3e Place : Alyssa M.

Remettrais-je ce billet à jour a posteriori avec des images ? Mystère !