Il y a quelques mois, on m’a contacté pour participer à un dossier généraliste consacré au manga. Malgré un emploi du temps très chargé, j’ai accepté. D’une part, parce que ça m’a donné l’occasion de retravailler avec mes anciens petits camarades du Virus Manga (Sébastien, Meko et Matthieu), et d’autre part parce que j’ai été très frustré par les articles publiés dans la presse nationale à l’occasion du Salon du livre. Voilà plus de 20 ans qu’on a du manga en France, et on nous ressert encore et toujours les mêmes sujets sur les origines du manga, Hokusai et Tezuka, Dorothée et Goldorak… Bla bla bla bla… Et pendant ce temps, des blogueurs amateurs recomposent l’histoire du manga en France en dénichant des perles oubliées, mettant une belle gifle (de plus) à l’ensemble de la profession.

J’ai donc voulu proposer des articles originaux et inédits, sans vraiment savoir pour quel support il s’agissait. Après quelques propositions et une présentation claire du commanditaire, les sujets se sont imposés à moi.

Sorti le 26 juin dernier, le HS n°8 de Digital Artist consacré au manga, est disponible au prix de 14,90 euros pour 148 pages.

Il contient 4 articles signés de ma plume :
« Quand la France obtient la primeur des nouveautés japonaises » (p13)
« Dix ans de mangas numériques » (p22 – lisible totalement en ligne sur le site de l’éditeur)
« Les éditeurs peuvent-ils encore surprendre les lecteurs ? » (p24)
« Petites histoires pour appréhender la grande » (p28)

N’hésitez pas à réagir dans les commentaires (de préférence après avoir lu les articles en question).

Publicités