Topo Top Chrono : Mai et Juin 2012

Nous voici déjà le 10 juillet. Japan Expo est (déjà) fini et la fin du monde de l’année approche à grands pas, synonyme pour moi de nombreux projets et de longs mois de travail acharné. J’espère néanmoins avoir le temps d’approvisionner ce blog en parallèle. En attendant, petit coup d’œil rapide sur les lectures qui m’ont le plus marqué en mai et juin.

8,5/10
Prophecy 1 (Tetsuya Tsutsui / Ki-oon)
Wolfsmund 2 (Mitsuhisa Kuji / Ki-oon)

7,5/10
Hakaiju 3, 4 & 5 (Shingo Honda / Tonkam)

7/10
Blood Lad 1 (Yûki Kodama / Kurokawa)
Chi, une vie de chat 8 (Konami Kanata / Glénat)
Happy! 11 (Naoki Urasawa / Panini)
Peacemaker 4 & 5 (Ryouji Minagawa / Glénat)
SOIL 1, 2 & 3 (Atsushi Kaneko / Ankama)

6,5/10
Mitsuko Attitude 2 (Mamoru Kurihara / Delcourt)
Ippo – Saison 3 1 (George Morikawa / Kurokawa)
Lily la menteuse 3 (Ayumi Komura / Delcourt)
Resident Evil – Marhawa desire 1 (Capcom & Naoki Serizawa / Kurokawa)
Run Day Burst 6 & 7 (Yûkô Osada / Ki-oon)
Seven Shakespeare 2 (Harold Sakuishi / Kazé-Manga)

6/10
Nanja Monja 1 (Shizuka Itô / Glénat)
C.L.A.S.S. (Natsumi Aida / Delcourt)

4,5/10
Welcome to Hotel Williams Child Bird 2 (Yukako Kabei & Rihito Takarai / Ototo)

Si vous en avez lu certains, n’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires.

2 réflexions sur “Topo Top Chrono : Mai et Juin 2012

  1. J’avais laissé SOIL en suspens après le tome 3, justement. Je trouvais ce passage un peu mou. Mais bon, j’étais aussi plongé dans l’épileptique Bambi.

    Tout récemment, je me suis remis à niveau (jusqu’au 10, donc) et grand bien m’en a fait, cette série est une merveille, riche et passionnante.

    Si Bambi était un trip de Tarantino perdu dans un album des Cramps, SOIL serait celui de D.Lynch dans un épisode de la 4e Dimension. Deux plaisirs bien différents mais une même qualité visuelle, qui personnellement me fait baver, que ce soit d’un point de vue esthétique ou en termes de narration graphique.

    Sinon, je suis tout de même curieux de savoir pourquoi 8.5 à Wolfsmund, je ne l’ai pas lu mais j’ai pris peur en le feuilletant, face à ce qui semblait être un sous-Berserk opportuniste… ? (tout à fait, ceci est un vilain préjugé)

  2. Je ne suis ni un lecteur de Berserk (j’ai dû lire les premiers tomes), ni un lecteur de fantasy ou de récits médiévaux en général. Mais Wolfsmund est une tragédie humaine, dans laquelle l’auteur dépeint avec justesse les pires travers de notre espèce. Malgré tout, il parvient à rendre rapidement attachant des personnages pas forcément sympathiques, ambivalents, humains, et à nous donner envie de les accompagner vers leur destinée. C’est ce tour de force et la cruauté dont il fait preuve au fil des pages qui remportent mon adhésion.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s