Sélection du Prix DLire 2012 [Màj]

2 commentaires

Comme je n’ai pas vu beaucoup de sites relayer l’info, je fais tourner !

Le magazine DLire et le groupement des libraires spécialisés BD, Canal BD, sʼassocient à nouveau pour organiser le Prix BD et Manga jeunesse. Sélectionnés par des libraires, des bibliothécaires, la rédaction de DLire et le Centre national de la littérature pour la jeunesse (BNF), quatre albums et quatre mangas sont soumis au vote des enfants :

Sélection Manga
Bride Stories, vol. 1, de Kaoru Mori, éd. Ki-oon.
City Hall, vol. 1, de Rémi Guérin et Guillaume Lapeyre, éd. Ankama.
Les Enfants de la mer, vol. 1, de Daisuke Igarashi, éd. Sarbacane.
Toriko, vol. 1, de Mitsutoshi Shimabukuro, éd. Kazé.

Sélection BD Jeunesse
Alice au pays des singes, de Tebo et Keramidas, éd. Glénat.
L’Enfant cachée, de M. Lizano, L. Dauvillier et G. Salsedo, éd. Le Lombard.
Paola Crusoe, tome 1 : Naufragée, de Mathilde Domecq, éd. Glénat.
Une épatante aventure de Jules, tome 6 : Un plan sur la comète, : d’Émile Bravo, éd. Dargaud.

Toutes les informations et les modalités de participation sont dans le numéro actuellement de DLire en kiosques. Les enfants ont jusquʼau 4 novembre 2012 pour voter et les résultats seront annoncés en décembre 2012. J’avoue que la barre est aussi haute que le choix difficile. Mon cœur balance, et je suis bien content d’avoir passé l’âge de voter… Lisez-les tous !

[Edit du 16/07 à 15h40 : J’ai été un peu trop rapide en relayant cette news puisque, lorsque je l’ai préparée ce week-end, le site du Prix était indisponible. La chose est corrigée et la page est même à jour avec le bulletin de vote. Merci à World News Manga d’avoir complété l’info.]

Digital artist – Hors-série N°8 Spécial Manga

3 commentaires

Il y a quelques mois, on m’a contacté pour participer à un dossier généraliste consacré au manga. Malgré un emploi du temps très chargé, j’ai accepté. D’une part, parce que ça m’a donné l’occasion de retravailler avec mes anciens petits camarades du Virus Manga (Sébastien, Meko et Matthieu), et d’autre part parce que j’ai été très frustré par les articles publiés dans la presse nationale à l’occasion du Salon du livre. Voilà plus de 20 ans qu’on a du manga en France, et on nous ressert encore et toujours les mêmes sujets sur les origines du manga, Hokusai et Tezuka, Dorothée et Goldorak… Bla bla bla bla… Et pendant ce temps, des blogueurs amateurs recomposent l’histoire du manga en France en dénichant des perles oubliées, mettant une belle gifle (de plus) à l’ensemble de la profession.

J’ai donc voulu proposer des articles originaux et inédits, sans vraiment savoir pour quel support il s’agissait. Après quelques propositions et une présentation claire du commanditaire, les sujets se sont imposés à moi.

Sorti le 26 juin dernier, le HS n°8 de Digital Artist consacré au manga, est disponible au prix de 14,90 euros pour 148 pages.

Il contient 4 articles signés de ma plume :
« Quand la France obtient la primeur des nouveautés japonaises » (p13)
« Dix ans de mangas numériques » (p22 – lisible totalement en ligne sur le site de l’éditeur)
« Les éditeurs peuvent-ils encore surprendre les lecteurs ? » (p24)
« Petites histoires pour appréhender la grande » (p28)

N’hésitez pas à réagir dans les commentaires (de préférence après avoir lu les articles en question).

Lire, écouter, voir… (7)

3 commentaires

A l’occasion de la sortie du film Rebelle de Disney / Pixar au Japon (sous le titre Merida to osoroshi no mori), le magazine shôjo d’Akita Shôten Princess Gold a organisé une rencontre entre Yumiko Igarashi, l’auteur de Candy Candy (vue à Japan Expo l’an dernier), Katherine Sarafian, la productrice du film, et Mark Andrews, le réalisateur. Photo souvenir sur Comic Natalie.

On reste au Japon avec la couverture du numéro de juillet du Monthly Shônen Gangan qui met à l’honneur Soul Eater pour la parution du 100e chapitre. Déjà.

© Atsushi Ohkubo / Square-Enix 2012

C’est à partir de demain que débuteront les représentations de Moon saga, la pièce de théâtre / comédie musicale écrite par Clamp avec Gackt dans le rôle titre. Anime News Network propose une ultime vidéo promo.

Enfin, pour les fans de Rei Toma, le site du mensuel Cheese! propose un fond d’écran exclusif de L’Arcane de l’Aube.

Et en France, alors ?

Animeland a proposé un compte-rendu original de la projection en avant-première des films de Toriko et de One Piece dans le cadre du projet Shônen Heroes, tandis que sur Manga-news, nous pouvions découvrir des photos exclusives de l’exposition dédiée. A lire également, sur le site du Parisien, un article sympathique consacré à Natsumi Aida.

Mon camarade du Comptoir de la BD, Sébastien Naeco, s’interroge, lui, sur l’aspect démesuré de Japan Expo. Pour ceux qui s’y sont rendus, qu’en pensez-vous ?

Alexis Orsini, fidèle au poste, a proposé très rapidement une retranscription intégrale de la conférence de Naoki Urasawa sur son site.

Plus original, Herbv a chroniqué sur Bulledair Leokun, produit en version exclusive limitée par la mangaka Moto Hagio elle-même lors de sa venue à Japan Expo. On n’est jamais mieux servi que par soi-même !

Notez également la présence d’une exposition dans l’Ouest de la France (à Orbec) consacrée aux Vikings dans la bande dessinée, les comics et les mangas.

Animeland N°183 – Eté 2012

Laisser un commentaire

Le nouvel Animeland est sorti depuis déjà quelques jours deux semaines (!!), avec quatre pages de News manga Japon (dont certaines totalement exclusives !) ainsi qu’une chronique import consacrée à la série josei courte Bishoku no ojikan, écrite et dessinée par madame Ikuko Sakagawa. Je tiens d’ailleurs à remercier publiquement la mangaka qui a eu la gentillesse de me fournir directement le visuel utilisé – plus complet que si je m’étais contenté de le scanner dans mon exemplaire de la série – pour illustrer ma chronique (qui se termine sur un petit clin d’œil à « l’actualité »). どうもありがとうございました、酒川郁子先生。

Animeland # 183

En kiosque depuis le 5 juillet 2012
6,50 euros

Du rab de Japan Expo… au Japon !

Un commentaire

Pendant que les premiers compte-rendus fleurissent sur la toile, pendant que certains se remettent de leurs émotions et que d’autres cravachent dur, trois invités (particulièrement sympathiques, francs et disponibles) de l’incontournable convention font encore parler d’eux.


(image cliquable)
Yokokuhan © Tetsuya Tsutsui 2012
Ki-oon / Shûeisha Inc.

  • Enfin, Tetsuya Saruwatari (Free Fight), semble avoir pris goût aux discussions publiques. Après une conférence, un débat et une masterclass à Japan Expo, le mangaka participera à un talk show le 16 juillet à 13h en compagnie de deux autres dessinateurs, Shinji Hiramatsu (son ancien maître) et Yôichi Takahashi, l’auteur de Captain Tsubasa. Ce fut d’ailleurs l’une des révélations du festival : messieurs Saruwatari et Takahashi ont en effet fait leurs débuts ensemble.

En outre, le site d’information Américain Anime News Network a peut-être grillé tous les médias français (un comble !) en annonçant 208 000 entrées sur les 4 jours du festival.

Older Entries