Voici la liste des lectures qui m’ont le plus marqué en janvier dernier. Petite variante ce mois-ci, je me suis fendu d’un bref texte sur certains titres pour justifier des notes qui peuvent paraître sévères au premier abord.

8,5/10
Happy 7 (Naoki Urasawa / Panini)
Happy 9 (Naoki Urasawa / Panini)
Tigre 1 (Ahn Soo-Gil / Clair de Lune)

8/10
Ikigami 9
(Motorô Mase / Kazé Manga)

7,5/10
Happy 8
(Naoki Urasawa / Panini)

7/10
Hakaiju 2
(Shingo Honda / Tonkam)
PeaceMaker 1 (Ryouji Minagawa / Glénat)
PeaceMaker 2
(Ryouji Minagawa / Glénat)
Run Day Burst 5
(Yûkô Osada / Ki-oon)

6/10
Arata 9 (Yû Watase / Kurokawa)
Bride Stories 2
(Kaoru Mori / Ki-oon)
Full Ahead ! Coco 29 –
Dernier (Hideyuki Yonehara / Doki-Doki)

5,5/10
Shibuya Love Hotel 4
(Mari Okazaki / Delcourt) :
Presque deux ans d’attente pour un volume en demi-teinte. La narration est toujours aussi bien maîtrisée, le trait de Mari Okazaki reste irréprochable, mais les histoires manquent un peu de panache, et, surtout, d’originalité. Changement notable par rapport aux volumes précédents, plusieurs personnages féminins servent de fil conducteur tout au long du tome. Un bon point, si on s’attache au moins à l’une d’entre elles.

4/10
Laissée pour comte 1
(Mimori Seike et Isuzu Shibata / Soleil) :
De très jolis dessins, mais un pitch de départ archi-vu et revu, un récit sans rythme et une multitude de personnages qui rendent l’ensemble difficile à suivre alors que l’histoire est assez simple. Enfin, il manque un petit quelque chose pour que la sauce prenne vraiment. Dommage.

Publicités