Tarô Minamoto à Angoulême [Màj du 02/02]

Une fois n’est pas coutume, je poste un second billet dans la même journée ! Comme vous le savez tous, le festival d’Angoulême débute demain. Comme vous le savez tous, Atsushi Kaneko (Soil, Bambi) et Stan Sakai (Usagi Yôjimbô) seront de la partie. Mais un autre auteur important fait le déplacement pour l’occasion, et il est bien dommage qu’il ne bénéficie pas d’une plus grande attention…

En regardant le programme un peu par hasard (puisque je ne serais pas sur place, c’était plus par curiosité que par nécessité), une conférence a attiré mon attention, celle de vendredi 27 à 11h30 intitulée « Quels liens entre Manga, jeux vidéo, animation et art ? » avec la participation du Japan Media Arts Festival représenté par M. Tarô Minamoto.

Il est important de rappeler que depuis 15 ans, le Japan Media Arts Festival est organisé par l’Agence des Affaires Culturelles Japonaise (rattachée au Ministère de l’Éducation) et récompense des œuvres artistiques dans quatre catégories : Art, Entertainment, Animation et Manga (et parfois un Prix Spécial). Tous les ans au mois de décembre sont ainsi attribués un Grand Prix, plusieurs Prix d’Excellence, un Prix d’Encouragement tandis que le jury recommande d’autres œuvres dignes d’intérêt dans chaque catégorie.
Depuis quelques années, je proposais les résultats relatifs au manga dans mes news d’Animeland (n° 119, 129, 139, 149, 159, 170…). Parmi les Grand Prix passés, citons : Vagabond (Tonkam), Le pays des cerisiers (Kana) – de Fumiyo Kôno qui sera en France début mars au Centre Pompidou -, Journal d’une disparition (Kana), Spirit of the sun (Tonkam), Vinland Saga (Kurokawa)…

Monsieur Minamoto, quant à lui, est assez touche-à-tout, même s’il officie principalement comme mangaka et critique de manga. Ce natif de Kyôto a fait ses débuts en 1967, à l’âge de 20 ans, dans un numéro spécial du Bessatsu Ribon (un magazine pour filles) avec Aniki kampai, après avoir étudié les beaux-arts. Au cours de sa prolifique carrière, durant laquelle il adapta certains textes célèbres (Cyrano de Bergerac, Hamlet, Monte Cristo, Les Misérables), il s’illustra principalement dans le gag manga. Ce qui est relativement raccord avec la thématique de l’exposition d’Angoulême cette année : Manga, les sens de l’humour.

Mais c’est en tant que critique que j’ai à ce jour le plus apprécié son travail avec sa participation à un recueil de nouvelles paru en 2008 pour les 45 ans de carrière de Takumi Nagayasu (Mother Sarah), dont il est grand fan (voir AL n°146) ; et les textes qu’il a rédigés dans deux livres consacrés à Osamu Tezuka et publiés peu de temps avant (voir AL n°145 et Manga – 10 000 images 2 pages 102-103).

Tarô Minamoto a également remporté un Prix Spécial lors de la 8e édition du Prix Culturel Osamu Tezuka (2004) pour avoir développé un nouveau style de BD historique et pour sa contribution à la culture du manga, ainsi qu’un Prix d’Excellence lors du 14e Japan Media Arts Festival (2010), justement, avec Fûunjitachi Bakumatsuhen.

Alors si vous avez l’occasion de croiser ce grand monsieur, n’hésitez pas à aller lui accorder toute l’attention qu’il mérite (de mon côté, je regrette désormais de ne pas être sur place !). N’hésitez pas non plus à vous intéresser aux auteurs Taïwanais présents en nombre et forts talentueux, si j’en crois les planches disponibles sur le blog officiel (avec des BD traduites en lecture gratuite et légale !).

Un résumé des activités intéressantes est à lire ici ou en version détaillée sur le site officiel de Mangoulême.

[EDIT du 02/02/2012 : Yves Schlirf (Kana) a rencontré le mangaka à Angoulême et il a même reçu une dédicace de celui-ci.]

Blue Exorcist (Kazue Katô) [Màj du 28/01]

C’est aujourd’hui que sort en France le septième opus de Blue Exorcist, la série à succès de Kazue Katô avec un strap offert par l’éditeur à tous ceux qui achèteront la première édition.

© D.R.

Pour tout savoir sur l’actualité récente de l’auteur et de la série au Japon, je vous invite à vous reporter au numéro 177 d’Animeland, encore en kiosques.

[EDIT du 28/01 : Certaines personnes sont arrivées ici en cherchant « Blue Exorcist couverture 8″. Sachez que le tome 8 n’est pas encore sorti au Japon et qu’il est planifié là-bas pour le 4 avril 2012. Il faudra donc attendre encore un peu pour avoir un visuel et quelques mois pour la version française.]

Mais si je vous parle de la série aujourd’hui, c’est d’une part pour annoncer la venue de Keigo Sasaki, le character designer de l’animé, au Salon Made in Asia, mais c’est surtout pour partager deux fanarts originaux. Pour ceux qui l’ignoreraient, Blue Exorcist est publié au Japon dans le Jump SQ. qui propose également Hanimero。, la dernière série en date de Shiori Furukawa (Five, éd. Kana) – qui fêtera ses 29 ans mardi prochain. Les deux auteurs sont donc collègues et j’ai découvert un peu par hasard que la seconde est fan de la série de la première. L’an dernier, Mlle Furukawa a ainsi réalisé deux dessins de la série (Liens directs 1 & 2) pour sa page Pixiv. Les voici :

 
Images cliquables © Shiori Furukawa 2011

Détail étrange, les deux dessins ci-dessus ont été plus consultés sur la page Pixiv de la mangaka que ses travaux originaux (même les plus osés et dénudés), de l’ordre de 2 à 3 fois plus souvent.

* * *

L’info en + : Les boutiques Animate commercialisent depuis le 19/01 une série de goodies autour de Blue Exorcist. Parmi eux, des assiettes à sukiyaki de 12cm et leurs baguettes. Ils existent en deux modèles : un avec Rin et un avec Kuro.

 
Images cliquables © Comic Natalie

Revue de presse (2) : Otona Fami (Jp) n°3/2012

Vendredi 20 janvier est sorti au Japon le troisième numéro de l’année du mensuel Otona Fami (Enterbrain) avec un dossier de sept pages consacré au manga culinaire et intitulé Shomi ha gourmet manga 35 sen.

© Enterbrain 2012

Il s’agit d’une sélection de 35 titres publiés actuellement de manière régulière et de quelques mangas terminés (comme Petite Forêt, disponible en français chez Casterman). Les œuvres de Masayuki Kusumi (Le Gourmet Solitaire, Hana no zubora meshi…) et de Shigeru Tsuchiyama (Gokushoku King, Baku meshi! …) sont particulièrement bien mises en valeur en début et en fin de dossier. Chacun des 35 titres est accompagné d’une fiche technique, d’un résumé, d’une couverture, d’une planche intérieure et parfois d’une liste des meilleurs chapitres. On constate que les shôjo sont assez peu représentés dans l’ensemble (surtout comparé aux seinen) et il est très étonnant de voir que Oi shimbo, fort de ses 107 tomes (108 fin février), est absent de la sélection.

Et malgré mes nombreuses recherches sur le manga culinaire depuis des années, le magazine arrive encore à me faire découvrir des titres que je ne connaissais pas ! -_-

Source : Comic Natalie. Merci également à Loïc pour les compléments d’information.

* * *

L’info en + : Ce n°41 s’attarde également sur les adaptations de mangas au cinéma (Afro Tanaka, Arakawa Under the bridge (de l’auteur des Vacances de Jésus et Bouddha) et Thermae Romae).

Résultats du 54e Prix du Manga Shôgakukan (2012)

Les résultats sont tombés au Japon il y a une petite heure, les voici sur le web francophone parce que vous les attendez tous ! (ou pas !) Pour rappel, certains éditeurs nippons organisent tous les ans un Prix du Manga (Shôgakukan et Kôdansha, principalement) mais ne récompensent pas toujours que des séries et des auteurs « maison ».

Catégorie enfants :

Inazuma Eleven, de Tenya Yabuno
Publié dans Corocoro Comics (Shôgakukan)
10 tomes. Série terminée.
Publié en France chez Kurokawa (6 tomes dès le 9 février).

Catégorie adolescents :

Nobunaga concerto, de Ayumi Ishii
Publié dans Gessan (Shôgakukan)
5 tomes. Série en cours.
Inédit en France.

Catégorie adolescentes :

Pin to kona, de Ako Shimaki (auteur de Sous un rayon de lune, Secret Girl, Dingue de toi…)
Publié dans Cheese! (Shôgakukan)
6 tomes. Série en cours.
Inédit en France.

Catégorie générale :

Sakamichi no Apollon, de Yuki Kodama
Publié dans Flowers (Shôgakukan)
8 tomes. Série en cours (mais qui se termine ce mois-ci).
Inédit en France.

* * *

L’info en + : Pin to kona faisait la couverture du numéro de Cheese! de ce mois-ci.

Cheese! 2/2012
Pin to kona
© Ako Shimaki / Shôgakukan Inc. 2012

Sources : Prix Shôgakukan et mensuel Cheese!
[Màj à 14h25 : J’ai été précédé de quelques minutes par Manga-News qui propose en plus un résumé des séries concernées.]
[Màj du 24/01 : Le n° du Cheese! avec Pin to kona était en fait le numéro paru fin décembre.]

En 2012, le manga s’envoie en l’air !

L’info date du 8 décembre dernier, mais, pour une raison assez obscure, ne circule sur le web francophone que depuis quelques jours (les américains sont toujours nettement plus réactifs). Probablement un effet domino suite à une première annonce… (On en parle ici, , ou encore ici)

Pourquoi est-ce que je prends à mon tour la peine de me fendre d’un billet et de jouer les moutons ? Eh bien pour la simple et bonne raison que, comme souvent sur Internet, les informations qui circulent sont incomplètes !

A partir du mois de mars 2012, Japan Air Lines Co., Ltd. (JAL) s’associera avec Shôgakukan Inc. et eBook Initiative Japan Co.,Ltd. pour proposer aux passagers de leurs Boeing 787 des mangas lisibles gratuitement via un service appelé « SKY MANGA ». Dans un premier temps, 90 livres seront disponibles, en japonais uniquement. Il s’agira des trois premiers tomes de 30 séries issues du catalogue Shôgakukan. Cinq titres seulement ont filtré pour l’instant : Major, Gaku – Minna no yama, Sora wa akai kawa no hotori, le manga de pêche Tsuribaka Nisshi et My First Love, disponible en version française chez Soleil Manga.

On constate qu’il s’agit uniquement de séries phares de l’éditeur (best-seller, titres adaptés en drama ou en animés, séries longues, mangas ayant reçu des prix…), ce qui donne une idée du genre de références mises en place. Le communiqué de presse annonce également que les titres proposés changeront régulièrement. Le site Shôgakukan Family Net évoque de son côté plusieurs thèmes clés de la sélection : éducation des enfants, séries médicales, mangas culinaires ou de sport…

La mauvaise nouvelle, c’est que seulement 35 appareils seront équipés dans un premiers temps, sur les lignes au départ de Narita et en direction de Boston, Delhi ou Moscou.

* * *

L’info en + : Le site d’eBook Initiative Japan a publié en décembre la liste des mangas les plus lus sur ses plateformes (PC / iPad / iPhone-Android) entre le 01/01/2011 et le 14/12/2011.

Le top du top :
Seinen : Grappler Baki (Baki, saison 1 – inédit en France)
Shôjo : Nodame Cantabile (Pika édition)
Catégorie générale : un ouvrage sur les insectes

Seinen :
PC : Shizukanaru Don (inédit en France)
iPad : Zipang (Kana)
iPhone-Android : Grappler Baki (Baki, saison 1 – inédit en France)

Shôjo :
PC : Nodame Cantabile (Pika édition)
iPad : Nodame Cantabile (Pika édition)
iPhone-Android : Darenimo ienai (inédit en France)

Liste complète des résultats (Jp).